SSK | Chapitre 4 Partie 2:

Chapitre de mardi. Ce soir je posterai également le chapitres de merdredi, puis demain je terminerais de rattraper mon retard 😉

 


Partie 2:

Il a fallu moins d’une heure avant d’arriver à l’hôpital. Ye Qian donna au conducteur une centaine de yuans et couru directement à l’hôpital, sans même attendre la monnaie de rechange. Ne s’étant pas vu pendant huit ans, Ye Qian s’était préparé à voir le visage gentil de son père, voir même d’être un peu grondé par lui, pour finalement apprendre que son père vient d’être battu et envoyé à l’hôpital. On ne peut que comprendre la colère dans son cœur. C’était quelque chose qui appelait naturellement à la vengeance, mais en ce moment, le plus important était de s’assurer que la vie de Lao Die ne soit pas menacée. On ne peut que comprendre la colère dans son cœur, c’était une question qui encourageait naturellement la vengeance, mais maintenant, il était plus important de s’assurer que la vie de Lao Die soit sauvée.

À l’hôpital, Ye Qian trouva une infirmière pour lui indiquer la chambre ou résidait Lao Die, puis il s’y précipita directement. Juste derrière la porte de la salle d’hôpital, allongé sur le lit, avec ces mains plâtrées et le reste de son corps bandé, se trouvait son père. Ye Qian ne put empêcher son visage de s’assombrir. « Lao Die…« Ye Qian ne put s’empêcher de laisser tomber le visage. » Lao Die … » Prononça doucement Ye Qian. Il avait des milliers de choses à dire, mais il ne savait pas par où commencer.

Yang Jianguo ouvra ses yeux lourd et fatigué pour voir un jeune homme devant lui, qu’il reconnut immédiatement. Il étouffa ses larmes et déclara : « Xiao Er, tu es de retour ? » « En ! » Ye Qian hocha la tête, ne sachant pas quoi dire.

Yang Jianguo souri gentillement puis déclara : « C’est bien que tu sois de retour. Mais ne t’inquiète pas, je vais bien. » « Lao Die, qui t’a blessé ? » Demanda Ye Qian. « Xiao Er, oublis ça, c’est une maison riche et puissante, ne les provoque pas. Sinon nous ne pourrons pas nous en sortir. De plus, ils ont déjà payé deux mille yuans pour les frais d’hospitalisation, donc je pense que j’oublierais à propos de ça. » Lao Die connaissait le caractère de Ye Qian, et s’il lui en parlait, il était sur que Ye Qian irait les trouver pour prendre vengeance.

D’ailleurs cela s’était déjà passé : Quand son troisième frère a été battu, Ye Qian poignarda cette personne, mais a finalement du fuir en raison des représailles. Ye Qian devina ce que Lao Die pensait dans son cœur, et déclara délibérément : « Lao Die, ne t’inquiète pas, je suis revenu ici pour vivre une vie ordinaire, je ne causerai aucun problème. »

« Oh » Lao Die soupira et dit : « Je ramassais des ordures à l’extérieur de l’aéroport et une personne a fait tombé son porte-monnaie et je l’ai ramassé dans l’intention de lui rendre. Malheureusement, il pensait que j’essayais de le lui voler, donc il a commencé à me frapper. Quand il savait qu’il avait eu tort, il a payé les factures pour l’hôpital. » Ye Qian fronça les sourcils : Pas étonnant que la figure du vieillard à l’extérieur de l’aéroport lui soit si familière, c’était enfaîte son père.

En se souvenant de l’apparence de l’homme, le cœur de Ye Qian commença à brûler spontanément. Comme il savait maintenant qui avait battu son père, il avait plusieurs façons de traiter avec lui.

La gentillesse a mal comprise, ce qui a entraîné une bataille, et la seule chose donné pour se faire excuser était deux mille yuans. L’argent, pour Ye Qian, n’avait pas de sens, mais surtout, il ne pouvait pas s’empêcher de venger Lao Die. « Vraiment inhumain, réglant des blessures d’une autre personne juste avec deux mille yens, et les gens accepte ça et la loi continue à le tolérer. » Han Xue s’exprima avec rage, mais finalement, elle était une jeune fille pure et douce, donc même si elle jure, elle le fait avec retenue.

« Xue, tu es au milieu de ton test, tu devrais plutôt rentrer à la maison et réviser, je vais bien, ne t’inquiète pas. Je rentrerais bientôt » dit Lao Die avec gentillesse. « Père, tant que tu es à l’hôpital, comment puis-je partir ? Je vais prendre mes livres et étudier à l’hôpital, comme ça, je pourrais m’occuper de toi. » Déclara Han Xue.

Ye Qian se retourna pour la regarder dans les yeux, et déclara : « Xue, écoute Lao Die, je resterais ici alors ne t’inquiète pas. » « En aucun cas. Tu viens de rentrer, tu dois être très fatigué, donc rentre à la maison pour te reposer. De plus, tu es un gars, où as-tu appris à prendre soin d’autres personnes ? En tout cas, moi, je resterais. » Déclara fermement Han Xue.

Partie 1
Chap 3Sommaire Chap 5

Un avis sur “SSK | Chapitre 4 Partie 2:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s