SSK | Chapitre 6 Partie 2:

Chapitre de samedi. Bien, plus qu’un seul chapitre et le retard est rattrapé !
Sinon, J’ai modifié le titre du chapitre, ce n’est plus ‘Recherche’, mais ‘fouille’.

 


Partie 2:

Wang Yu voulait réellement arrêter cet impoli et le ramener au poste, mais elle n’avait qu’une intuition et aucune preuve. Elle ne pouvait pas simplement l’arrêter et le ramener juste en s’appuyant sur cette intuition. En essayant de le retenir un moment, Wang Yan déclara : « Je soupçonne que vous cachez des armes illégales sur votre corps. Permettez-moi de vous fouiller.« 

Ye Qian, avec un sourire froid, ses yeux aussi pointus qu’une épée, regarda Wang Yu avec fureur et dit : « Une fouille sur mon corps ? Est-ce que votre tête est remplie d’eau ? Est-ce que votre esprit est disfonctionnelle ? » (Ndt: Tant de violence xD)

Face à l’expression féroce de Ye Qian, le corps de Wang Ye ne pouvait que trembler, et un léger froid s’élevait du fond de son cœur. Rassemblant son courage, elle déclara : « Selon la loi de la Chine, les gardiens de la loi ont le droit d’effectuer des fouilles sur le corps des personnes suspecte. Monsieur, veuillez coopérer, merci !« 

Elle été déterminée à fouiller le corps de Ye Qian. (͡° ͜ʖ ͡°)

Ye Qian, bien sur, cachait une arme sur son corps; Cette arme s’appelait Blood Wolf, et il ne s’en séparait jamais. Bien qu’il puisse dire que le poignard n’est pas forcement une preuve suffisante pour l’accuser d’être un criminel, cela peut toujours lui causer des problèmes si la police le découvre. Et si jamais ils s’intéressaient vraiment à lui, son statut pourrait être dangeuresement exposé. Ye Qian ne voulait pas cela. Il voulait simplement vivre une vie simple et prendre soin de son père pour le reste de sa vie.

Ye Qian leva brusquement le sourcil, son esprit sérieux. Sa bouche se tordit alors qu’il prononça : « Me faire fouiller est génial, je suppose que je peux me dépouiller pendant que vous me fouillez alors.» Pendant qu’il parlait, il commençait déjà à enlever sa ceinture, et il avait vraiment l’air prêt à se déshabiller.

Wang Yu n’avait jamais pensé qu’il serait se type d’homme, elle était totalement impuissante avec cet homme. Elle recula légèrement et s’empressa de dire : « Qu’est-ce que vous êtes ?« 

« Vous ne me fouillez pas ? Je vais me déshabiller pendant que vous me fouillerez, donc ne vous gênez pas. » Dit Ye Qian avec ironie.

« Vous … .. » Wang Yu était tellement en colère contre cet homme ennuyeux qu’elle ne pouvait rien faire de lui. Quoi qu’il en soit, s’il n’avait pas était la, elle craignait qu’elle n’aurait pas eu la chance d’attraper ce voleur. Enfaite, elle devrait plutôt le remercier. « Bien, vous pouvez partir !» Wang Yu a finalement décidé d’abandonner, bien que dans son cœur elle sois très en colère, il n’y avait pas d’autre solution.

Ye Qian sourit légèrement, pensant que la policière devant lui n’était qu’une petite fille. Si ça avait été l’un de ces vieux renards dans le poste de police, cette astuce n’aurait jamais fonctionné. Au contraire, ils auraient plutôt joué le jeu ! « En ? Pourquoi vous ne me fouillez pas ? Ce n’est pas sympa, si vous me laisser partir comme ça, je ne pourrais jamais vous prouver mon innocence. » Insista Ye Qian.

« Vous … » Wang Yu voulait désespérément agir violemment, mais finalement, elle ce retenu et retrouva son sang-froid. Travailler en tant que gardien de la loi signifiait qu’il était difficile d’éviter de rencontrer des voyous et des intimidateurs. Elle a vu beaucoup de hooligans comme Ye Qian, mais contrairement à eux, quand elle était avec Ye Qian elle n’arrivait pas a contrôler ces émotions.

Regardant férocement Ye Qian, Wang Yu déclara : « À l’avenir, il vaut mieux ne pas commettre de crimes et me forcer la main, sinon vous n’imaginez même pas comment je m’occuperais de vous. Alors maintenant, fichez le camp ! Et vous, qu’est-ce que vous regardez ! « La dernière phrase s’adressait au voleur. Après avoir fini de parler, elle prit le voyou et partie.

Ye Qian regarda le dos de Wang Yu et haussa les épaules : «Quel jolie policière».

En regardant sa montre, il était déjà 11 heures du soir, Ye Qian lâcha un léger soupir et pris un taxi directement à l’hôpital. Pendant toute la journée, Han Xue s’occupait de Lao Die tout en révisant ces leçons, mais il était clair qu’elle était très fatigué. , et elle révisait toujours ses leçons, mais il était clair que c’était vraiment fatigué. « Rentre à la maison pour te reposer, je resterais à l’hôpital pour garder Lao Die. D’ailleurs, cela nous donnera du temps pour discuter. Après tout, cela fait huit ans que nous n’avons pas discutés, et il y a beaucoup de choses que nous devons nous raconter.« 

 

Partie 1
Chap 5Sommaire Chap 7

Un avis sur “SSK | Chapitre 6 Partie 2:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s